Compte-Rendu de la Réunion du 28 février 2011

Lundi 28 février, environ 80 personnes ont participé à la réunion du Comité de Défense. Nous avons constaté que, depuis la mise en place des ARS, l’entreprise de démolition des hôpitaux publics s’accélère. Il se confirme que la loi Bachelot est une catastrophe, une machine de guerre contre l’hôpital public et un outil pour la privatisation et la marchandisation de la santé.

Presque chaque jour des mauvais coups sont annoncés : fermetures de la radiothérapie à Lagny, fermeture de la coronarographie à Mantes la Jolie et à Gonesse, fermeture du service de chirurgie cardiaque à Henri Mondor, fermeture de l’hôpital gériatrique Clémenceau dans l’Essonne….Selon les situations les stratégies changent, de la fermeture totale au grignotage, service par service, qui vide peu à peu l’hôpital de sa substance le rendant ainsi plus facile à fermer ou à être absorbé par un autre. Et pratiquement à chaque fois, on voit se construire ou s’agrandir un établissement privé à la place laissée vide.

A Argenteuil, alors que la résistance et la lutte  ont permis d’empêcher la fusion et d’obtenir la reconstruction de l’hôpital, on l’ampute de la stérilisation et de la pharmacie. Dans le même temps on programme la fermeture du service de radiothérapie sous un prétexte injustifiable (il pratique actuellement une moyenne de 70 séances  par jour, ce qui le place bien au-dessus du seuil annuel exigé). L’ARS sait parfaitement que cette fermeture en entrainerait d’autres en chaîne. Gêné par les résistances qui se développent, Mr Evin tergiverse. Il semblerait qu’il ait proposé une nouvelle autorisation provisoire de quelques mois. De qui se moque-t-on ? Les malades et les personnels ne sont pas des marionnettes qu’on manipule sans tenir aucun compte de leur souffrance et de leur inquiétude!

Mr Evin n’a même pas répondu à la demande de rendez-vous des élus et du Comité de Défense. Mais dans le même temps, il décide l’arrêt de l’activité de rythmologie cardiaque sans aucune justification, la Commission Spécialisée de l’Organisation des Soins ayant émis un avis favorable.

Dans ces conditions, nous avons décidé de nous rendre au siège de l’ARS pour remettre les pétitions et faire part à Mr Evin de notre colère et de notre détermination à conserver un  hôpital comprenant tous les services nécessaires à la population de notre bassin. Pour bien faire mesurer l’ampleur de cette mobilisation, il est indispensable que nous soyons très nombreux à y participer. Il serait souhaitable et sympathique que ce rassemblement soit coloré et animé : banderoles, ballons, musique…Chacun peut faire marcher son imagination.

Des départs collectifs auront lieu le jeudi 10 mars à 13h  de la mairie de Bezons, de la salle Jean Vilar à Argenteuil et du centre Picasso à Montigny pour aller au siège de l’ARS, 35 rue de la Gare, Paris 19ème (près de la porte d’Aubervilliers). Ceux qui souhaitent s’y rendre seuls pourront nous rejoindre sur place à 14h30 ( métro Corentin Cariou – prendre ensuite la vedette Icade).

Sur place , nous serons rejoints par les personnels de Lagny dont la radiothérapie doit fermer sous le même prétexte qu’à Argenteuil.

Afin d’alerter la population et de rassembler largement pour participer à cette manifestation, un tract, ci-joint, est prévu pour des distributions le plus nombreuses possibles. Toutes les bonnes volontés seront bienvenues pour ces distributions.

Au-delà, chacun de nous peut informer autour de lui, mobiliser son carnet d’adresses. Les organisations qui soutiennent cette action pourront avoir leur propre expression en direction de leurs adhérents et de la population. Toutes les initiatives pour mobiliser le plus largement possible sont les bienvenues.

Pour participer aux distributions des points de rencontre sont déjà connus; En fonction de la ville où vous êtes vous pouvez trouver des informations complémentaires.

Sont prévus : à Argenteuil, les marchés – précisions auprès de Mme Cayzac 06 74 40 11 07 – Mme Monaque 06 11 46 79 48 ou Mme Sellier 06 74 40 11 08.

à Bezons, le marché jeudi 3 et dimanche 6 à 10h, Intermarché vendredi 4 à 17h, le Plateau samedi 5 à 10h. Contacter Mme Leser 06 84 33 66 41.

Des informations complémentaires seront données sur internet dès que nous les aurons, sur le blog : https://cddha.wordpress.com/

Afin de pouvoir organiser les départs dans de bonnes conditions, indiquez- nous si vous pourrez y participer et la ville à partir de laquelle vous partirez.

L’enjeu est extrêmement important, la mobilisation doit être à sa mesure. Nous ne laisserons pas détruire notre hôpital!

Nous le savons, au-delà de notre hôpital c’est l’accès à la santé de tous qui est menacé. Une initiative nationale est prévue le 2 avril à l’appel de plus de 50 organisations nationales associatives, syndicales et politiques représentant personnels, usagers et élus, et de plus de 100 organisations régionales et locales, collectifs et comités dont le nôtre.

Nous avons décidé de rencontrer rapidement le Comité de Défense de l’Hôpital de Pontoise ainsi que les organisations syndicales afin d’étudier ensemble la possibilité d’une action départementale le matin et la participation à l’initiative régionale à Paris l’après-midi.

Dès maintenant , mettons toute notre énergie pour préparer et réussir le rassemblement du 10 mars à l’ARS. Tous ensemble nous pouvons gagner.

Comité de Défense de l’Hôpital d’Argenteuil – Hôtel de Ville – 95870 – Bezons

Christiane Leser – 06 84 33 66 41 – « christianeleser@wanadoo.fr »

Publicités
Cet article a été publié dans Compte-rendu. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s