RASSEMBLEMENT A L’ARS : COMBATIF !… CEPENDANT LA LUTTE CONTINUE

Jeudi 10 mars, 3 cars pleins ont quitté Argenteuil et Bezons pour le siège de l’ARS avec des élus des 2 villes, des personnels hospitaliers nombreux, en particulier des services de radiothérapie et de rythmologie, des syndicalistes, des militants du Comité de Défense. Ils ont été rejoints sur place par des personnels des hôpitaux de Gonesse et de Lagny(77), le rassemblement atteignant environ 300 personnes.

Bien entendu, Mr Evin, qui n’avait pas daigné répondre à notre demande de rendez-vous, n’était pas là, mais il y avait, pour nous accueillir …des dizaines de CRS ! Alors qu’on supprime la police de proximité, que le commissariat de Bezons est menacé de fermeture et qu’il lui manque une trentaine d’agents, il y en a pour cela. Il est vrai qu’au  « royaume » de Sarkozy tout manifestant est un délinquant en puissance.

Une délégation a été reçue par le chef de cabinet de Mr Evin accompagné de Mr Crémieux, directeur du pôle des établissements de santé. Elle était composée d’élues des 2 villes, de personnels hospitaliers, en particulier des services de radiothérapie et de rythmologie d’Argenteuil, de radiothérapie de Lagny, de cardiologie de Gonesse, de syndicalistes et du Comité de Défense.

Ces messieurs ont écouté courtoisement leurs interlocuteurs dénonçant l’incohérence et l’injustice des décisions de l’ARS, en contradiction avec l’intérêt des malades et les besoins de la population

Ils ont écouté, mais ils n’ont pas entendu.

En réponse ils ont développé une argumentation absolument ahurissante, en contradiction totale avec les décisions de l’ARS.

En effet, ils ont affirmé sans rire que l’action de  l’ARS, a en particulier pour préoccupation de rapprocher l’offre de soins des malades, réduire les temps de transport et développer le service public !

Intentions louables, mais….

Rapprocher l’offre de soins des malades et réduire les temps de transport?

En fermant la radiothérapie d’Argenteuil on oblige les malades à aller à Osny ou à Sarcelles, voire plus loin, dans des services privés souvent très chargés avec des horaires de rendez-vous compliqués.

En fermant la cardiologie interventionnelle à Gonesse, on envoie les malades à Aulnay ou à Montfermeil.

« Ce n’est pas très loin » dit Mr Crémieux. A vol d’oiseau, certes! Mais chacun sait qu’en région parisienne les trajets dépendent beaucoup plus de la circulation et des conditions de transport que de la distance.

Développer le service public?

à Lagny, on ferme la radiothérapie sous prétexte qu’il manque environ 50 patients et on  ouvre dans les locaux du nouvel hôpital public de Lagny-Jossigny un service entièrement privé qui bénéficiera de l’ équipement payé par les contribuables. Joli tour de passe-passe!

la radiothérapie d’Argenteuil est le seul service public du Val d’Oise. Il est menacé.  Il est prévu de rouvrir le service de Saint-Germain. Nous ne pouvons qu’approuver cette  réouverture surtout après le témoignage très émouvant de la radiothérapeute sur les difficultés et les souffrances des malades  qui ont dû brutalement être transférés sur Argenteuil. Mais cela prendra du temps, l’équipe soignante ayant été démantelée et cela ne justifie pas de faire subir les mêmes difficultés aux malades d’Argenteuil. L’exigence d’un rapprochement avec l’hôpital d’Eaubonne a été réalisée puisque un contrat de coopération a été signé et leurs malades, auparavant systématiquement envoyés dans le privé, seront désormais dirigés sur Argenteuil.

– l’ARS a constaté que la rythmologie existe essentiellement dans le privé et souhaite la développer dans le public. Il n’y a pas assez de cardiologues formés à la rythmologie. Il y en a 3 dans le Val d’Oise. Deux exercent à Argenteuil où, à la demande de l’ARH ( ancêtre de l’ARS), cette activité a été développée, le service organisé et les médecins formés. Cela fonctionne à la satisfaction générale et aurait dû conduire au maintien. Mais l’ARS a décidé la fermeture pour  développer l’activité  à Pontoise qui ne dispose que d’un seul cardiologue formé à mi-temps, avec l’objectif, à terme, d’ouvrir 2 ou 3 centres. Comprenne qui pourra!

Les membres de la délégation ont exprimé clairement leur refus de ces décisions injustifiées et annoncé leur détermination à maintenir des services performant dont la population a besoin.

Pour Argenteuil, le dossier de la radiothérapie sera présenté à la commission le 24 mars, et Mr Evin devra prendre une décision avant le 30 juin. Mais l’exemple de la rythmologie montre qu’il peut très bien décider la fermeture même si la commission donne un avis favorable. Il est donc indispensable de rester mobilisés et d’exiger une autorisation très rapidement, sans attendre la veille des vacances.

Pour la rythmologie, nous  demandons  à la direction de l’hôpital d’utiliser les voies de recours légales tout en continuant à exiger que Mr Evin revienne sur sa décision.

Le 2 avril prochain une journée nationale d’action pour sauvegarder et promouvoir la santé publique ainsi que pour une sécurité sociale universelle et solidaire est organisée. Le Val d’Oise y a toute sa place d’autant plus qu’il est particulièrement touché. Une étude récente a montré que le taux de mortalité prématurée par cancers et maladies cardio-vasculaires est plus élevé dans notre département que la moyenne en Ile de France. Et au sein même du Val d’Oise, elle est plus forte dans le secteur Argenteuil- Bezons et dans l’est. Les fermetures ne peuvent qu’aggraver cette situation.

Alors , pour faire du 2 avril une grande journée de mobilisation et la préparer dans de bonnes conditions, rencontrons-nous :

LUNDI  21  MARS  A  20H30

SALLE  ARAGON – rue Francis de Pressensé

TOUS ENSEMBLE NOUS POUVONS GAGNER

Saluons d’ailleurs au passage la victoire obtenue à Guéret (Creuse): après presqu’un an de lutte déterminée et unie des élus, des personnels, des syndicats, partis politiques, associations et population, la radiothérapie a été réouverte. BRAVO !

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités département, Compte-rendu, Evènements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour RASSEMBLEMENT A L’ARS : COMBATIF !… CEPENDANT LA LUTTE CONTINUE

  1. sylvie LEPAPE dit :

    J’ai passé une semaine à GUERET en 2010, presque TOUS LES COMMERCANTS avaient apposé une affiche NON A LA FERMETURE DE LA RADIOTHERAPIE sur leur devanture : ils étaient tous partie prenante de l’action et ce serait bien que les commerce des environs d’ARGENTEUIL, les établissements publics, privés, les communes, les médecins etc… rendent publique leur position ; il faut que cette chaque citoyen soit informé, sensibilisé. Personne ne doit pouvoir dire « Je ne suis pas au courant ».
    Merci de votre engagement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s