Lettre de Décembre 2011 : BUDGET SANTE EN REGRESSION !

Le budget de la Sécurité Sociale avait déjà été voté en baisse alors que le gouvernement  cédant aux injonctions de l’Europe, et particulièrement à la pression de l’Allemagne, a lancé un second plan de rigueur qui n’épargne pas la santé.

Ainsi, le taux de l’ONDAM ( Objectif National des Dépenses Maladie ) a été ramené de 2,8% à 2,5% alors que les besoins ont été chiffrés au minimum à 3,03%. A cela s’ajoute le gel du financement de ses missions de service public. Dans ces conditions le budget des hôpitaux ne pourra pas être équilibré, ce qui permettra aux ARS d’imposer de nouvelles réductions d’effectifs, des suppressions de services, des fusions…Bien évidemment l’hôpital d’ Argenteuil sera lui aussi touché par ces restrictions.

D’autres mesures vont alourdir les coûts des soins  et augmenter les difficultés d’accès  pour les familles les plus modestes  : l’augmentation des taxes sur les complémentaires qui entraîneront des hausses de cotisations; la réduction des indemnités journalières; la réduction à 1% de l’évolution des allocations familiales et le recul de leur versement; sans compter les autres mesures qui affaibliront le pouvoir d’achat.

Pour justifier ces mesures, Mrs Sarkozy et Fillon se lancent dans une vaste campagne de « chasse aux fraudeurs » visant à trouver des boucs émissaires pour masquer les véritables responsabilités. Certes il y a, et il y a toujours eu des « fraudeurs ». Il faut évidemment combattre et sanctionner ces abus. Mais de l’aveu même des responsables cela ne représente qu’une infime partie du  budget     de la Sécu (0,1 %). Et la plus grande part de cette « fraude sociale  » incombe aux professionnels : c’est ainsi que Mr Feuder, directeur de l’Assurance maladie indique que des établissements privés ont été l’objet de  redressements pour 50 millions d’euros en 2010.

Cette campagne cache en réalité les véritables responsables du déficit de la Sécu:

– la fraude du patronat sur le travail non déclaré, en particulier dans le bâtiment et la confection, évalué à un manque de recettes cotisations d’environ 9 à 15 milliards d’euros, ainsi que les non- déclarations d’accidents du travail qui transfèrent une charge d’environ 150 millions d’euros à la charge de l’assurance maladie.

 les exonérations de charges patronales (+ 55% depuis 2002) : 30 milliards d’euros en 2011

 l’interdiction faîte aux hôpitaux d’emprunter  dans le secteur public à taux faible sur longue durée (1%) et donc l’obligation de le faire auprès des banques privées à des taux plus élevés qui sont finalement payés par la Sécu. Ce qui, de plus, en a amené certains à être victimes d’emprunts toxiques Dexia ( Eaubonne, Pontoise, Moisselle ). Qui va payer?

 les cadeaux du gouvernement aux laboratoires pharmaceutiques leur permettant de mettre sur le marché des médicaments inutiles ou des molécules anciennes présentées différemment qui passent pour de nouveaux produits plus chers

 –  l’obligation faite aux malades de choisir des génériques qui , pour certains, deviennent plus chers que les originaux  ( le SPASFON, par exemple est vendu en boîtes de 30 comprimés à 2,81 euros, son générique en boîte de 10 comprimés à 2,13 euros. Pour la même quantité la Sécu paye 3,58 euros de plus et le patient une taxe de 1,5 euros au lieu de 0,5).

Il est clair que les véritables responsables du déficit de la Sécu, qui est inclus dans la « fameuse dette » n’est pas le fait des malades, mais du patronat et du gouvernement à son service.

Evidemment, alors que des enquêtes récentes montrent que 29% de personnes ont renoncé à des soins faute d’argent, que de plus en plus de salariés ne prennent pas les arrêts maladie qui leur sont prescrits à cause de difficultés financières ou par peur de perdre leur emploi, il vaut mieux cacher  ces réalités scandaleuses.

Il est plus facile de créer un climat de suspicion et de dresser les gens les uns contre les autres (salariés du privé et du public par ex ). Diviser pour régner, c’est vieux comme le monde, mais malheureusement cela marche toujours. Mais il est intolérable que Mr Sarkozy accuse les malades de « trahir la confiance de tous les Français. C’est la plus terrible et la plus insidieuse des trahisons de l’esprit de 1945. C’est la fraude qui mine les fondements de la République ».

C’est particulièrement indécent dans la bouche de celui qui détruit méthodiquement tous les acquis de la Libération issus du programme de la Résistance !

Il est plus que jamais nécessaire de faire la clarté sur ces questions et de défendre le droit à la santé pour tous. C’est le sens de la campagne que le Comité de Défense a engagée depuis plusieurs semaines. Elle a permis de rencontrer des milliers d’habitants d’Argenteuil, de Bezons, de Cormeilles, et a rassemblé à ce jour plus de 3700 signatures sur la pétition exigeant le rétablissement des urgences chirurgicales de nuit tous les jours sur les deux hôpitaux, un budget nettement augmenté pour répondre aux besoins et l’abrogation de la loi Bachelot qui est en train de casser notre système de santé pour en faire un système mercantile à l’américaine.

D’autres initiatives se préparent à Montigny, Herblay, La Frette, Sannois pour continuer à rassembler autour de ces exigences afin de créer un mouvement suffisamment fort pour gagner. Nous avons déjà fait l’expérience que c’est possible. Et nous avons appris ces derniers jours que l’action du Comité de Défense de l’Hôpital de Pontoise, des syndicats des hôpitaux de Pontoise et de Beaumont a été renforcée par le refus des Maires des 2 villes d’entériner cette fusion. Ce premier succès est le résultat de la lutte.

Tous ceux qui le peuvent sont invités à participer à la prochaine initiative :

rendez-vous SAMEDI 3 DÉCEMBRE de 10h à 12h sur le marché de Montigny.

Tous ensemble nous pouvons faire reculer le gouvernement et l’ARS, et obtenir des engagements sérieux des candidats aux prochaines élections.

La pétition est téléchargeable dans l’onglet « PETITIONS »

Comité de Défense de l’Hôpital d’Argenteuil – Hôtel de Ville – 95870 BEZONS

Christiane Leser – 06 84 33 66 41 – christianeleser@wanadoo.fr

 

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités département, Actualités régionales, Evènements, Motions et Pétitions, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s