MOBILISATION URGENTE ET MASSIVE POUR LA RADIOTHERAPIE

Le Comité de Défense s’est réuni le 11 septembre avec une participation importante, en présence de Mrs Doucet, Député-Maire d’Argenteuil, Lesparre Maire -Conseiller Général de Bezons, de Mme Cayzac, Conseillère Régionale  ainsi que d’élus d’Argenteuil, de Bezons et de Cormeilles.

Tous les participants ont exprimé leur colère face à la décision indécente et inacceptable du tribunal administratif de Cergy-Pontoise de fermer la radiothérapie d’Argenteuil pour satisfaire les appétits de profit de vautours de la santé.

Ils ont exprimé leur solidarité aux patients et aux personnels de ce service qui, pour la 2ème fois, doivent affronter une situation difficile et angoissante.

Ils ont affirmé leur volonté de combattre cette décision jusqu’au bout pour garder ce service indispensable à la population et financé par nos impôts : 4 millions d’euros pour l’achat de machines performantes plus le coût des 2 bunkers nécessaires à leur accueil. dans le nouveau bâtiment.

S’ils se sont félicités de déclarations et de premières mesures positives du Gouvernement ( rejet du projet de TVA sociale, fin de la convergence tarifaire public-privé…), ils constatent que tout n’est pas réglé pour autant et que si la politique de santé n’est pas fondamentalement changée et soustraite à une logique économique, les avancées obtenues resteront précaires.

La loi Bachelot n’est toujours pas abrogée et dans son intervention du 7 septembre, Mme Touraine, Ministre de la Santé, ne parle que d’en modifier certaines parties. De même elle parle de compléter la T2A et non de la supprimer. Les fusions et restructurations continuent, malgré un rapport de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) déclarant : »en raison des difficultés qu’elle soulève et des risques qu’elle présente, la fusion doit demeurer une opération rare. » Le Gouvernement négocie un « encadrement  » des dépassements d’honoraires alors qu’il faut les interdire. Mme TOURAINE proclame sa volonté de refaire de l’hôpital public l’épine dorsale de notre système de santé et de sécuriser son financement, mais le gouvernement  prévoit en 2013 de n’augmenter les dépenses de santé que de 0,2 % alors que le minimum incompressible est de 0,3 %. Elle parle également de confiance et de dialogue social mais à aucun moment ne remet en cause le pouvoir dictatorial des ARS ni n’envisage le rétablissement de véritables Conseils d’Administration ayant pouvoir de décision.

De plus, il faut savoir que si le nouveau traité européen était adopté, la situation serait considérablement aggravée puisque ce serait désormais la Commission de Bruxelles, organisme technocratique non élu, qui contrôlerait non seulement le budget de la France mais aussi celui de la Sécurité Sociale.

C’est dans cette situation que  le collectif « Notre Santé En Danger » qui rassemble plus d’une centaine d’organisations associatives, politiques ou syndicales, nationales, régionales ou locales appelle à une semaine d’action nationale du 1 au 6 octobre clôturée par une grande manifestation le 6 octobre à Paris sur le thème « Pour notre santé, le changement c’est urgent. »

Nous allierons donc cette bataille nationale à notre bataille locale pour l’hôpital d’Argenteuil.

Dans l’immédiat de premières pistes d’action ont été avancées :

– informer et mobiliser la population sur tout notre territoire (Argenteuil – Bezons – Montigny-Cormeilles – Herblay – La Frette – Sannois). Pour cela distribuer un matériel d’information et faire signer une pétition qui associe les revendications nationales et notre volonté de sauver la radiothérapie et de financer les 2 autres tranches de reconstruction de l’hôpital. Cette action sera lancée à l’occasion de la Foire de Bezons, le 23 septembre, qui permet de rencontrer des milliers d’habitants de ce territoire. Elle se poursuivra ensuite dans les autres villes sur les lieux publics, marchés… ou à l’occasion de manifestations locales rassemblant du public.

– mobiliser les élus de toutes les villes concernées en proposant le vote de motions, une conférence de presse commune, un affichage dans les villes…

– organiser des initiatives diverses avec l’objectif de faire converger l’ensemble de ces initiatives par un rassemblement au Ministère de la Santé courant novembre.

Bien entendu la réussite de cette bataille nécessite la participation de tous. Il ne suffit pas de témoigner son indignation, encore faut-il la traduire en actes et ne pas compter seulement sur l’action des autres.

Le 23 septembre, pour contacter le maximum de gens sur la Foire de Bezons, nous aurons besoin d’être le plus nombreux possible entre 10h et 18h. Chacun peut consacrer un peu de temps, ne serait-ce qu’une heure ou deux, pour défendre le droit à la santé pour tous, y compris pour lui-même et pour les siens. Afin d’organiser au mieux le déroulement de la journée, il serait souhaitable de nous prévenir du moment ou vous pouvez être présent. Rendez-vous au stand du Comité de Défense, rue Edouard Vaillant, près de l’espace municipal.

UNIS  ET  NOMBREUX  NOUS POUVONS GAGNER A NOUVEAU LA BATAILLE DE LA RADIOTHÉRAPIE.

                   NOUS COMPTONS SUR CHACUN DE VOUS.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités régionales, Evènements, Information de l'Hôpital, Invitation à une manifestation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s