DEBAT PUBLIC LUNDI 25 NOVEMBRE 2013 à 20H30

  DEBAT CDDHA 25.11.13

Dans cette période où notre système de protection sociale est particulièrement menacé, il est important que la population soit alertée et que les citoyens prennent leur avenir en main. Ce débat peut être une étape importante. Il est donc nécessaire de le faire largement connaître. Des points de distribution sont déjà fixés et j’invite tous ceux qui le peuvent à y participer.
A Argenteuil : lundi 18 novembre à 14h devant le Centre de Santé
mardi 19 novembre devant la salle Jean Vilar
mercredi 20 novembre à 16h30 devant Intermarché
jeudi 21 novembre de 10h à 16h devant l’hôpital
de 9h à 11h devant Intermarché
D’autres sont prévus aux gares à 17h, devant Simply… les jours n’étant pas encore fixés. Prendre contact avec Nicole Pierès ( 06 11 69 77 84 ) ou Francis Gabouleaud ( 06 76 08 82 77 ).
A Bezons : dimanche 17 novembre à 10h au Marché
jeudi 21 novembre à 17h30 à l’arrivée du Tram
A Sannois : jeudi 21 novembre à 10h au Marché
A Montigny, Cormeilles, Herblay, La Frette, prendre contact avec Alain Feuchot ( 06 87 72 02 33 )
Chacun peut aussi imprimer ce tract et le reproduire pour le diffuser autour de lui.
C’est l’implication de chacun d’entre nous qui fera le succès et l’efficacité de ce débat.

Déclaration sur les urgences et les services mobiles d’urgence et de réanimation (SMUR)
21° Rencontres nationales – Vire les 2 et 3 novembre 2013 : 

Communiqué Vire 3 novembre 2013

Publicités
Publié dans Actualité nationale, Actualités département, Actualités régionales, Evènements, Invitation à une manifestation | Laisser un commentaire

La Lettre du Comité – novembre 2013 : SANTE – BUDGET 2014

Au coeur de la nuit de l’occupation, le Conseil National de la Résistance élaborait un programme social d’une modernité exceptionnelle par le choix d’une politique exclusivement centrée sur l’humain.
L’un des critères de cette modernité était de lier tout développement économique de qualité , à la hauteur des besoins de la nation, à un statut social à la hauteur des besoins des hommes. C’est sur ces bases qu’a été construit notre système de protection sociale visant à protéger chacun à chaque étape de sa vie, depuis l’enfance avec la politique familiale jusqu’à la vieillesse, avec le droit à une retraite décente, accompagné en permanence par une Sécurité Sociale, financée par les richesses créées et gérée démocratiquement par les assurés.

Un budget d’austérité qui démantèle notre système de protection sociale.

Le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) qui est en cours de discussion a, au contraire, pour unique objectif la baisse des dépenses sociales. Il met en place tant dans le cadre de la réforme des retraites, de la stratégie nationale de santé ou de la politique familiale, les bases du nouveau modèle social qui casse celui promu par le CNR basé sur la solidarité nationale, permettant de garantir à tous une véritable protection sociale.
En effet, ce budget  prévoit d’imposer 8,5 Mds € d’économies. L’ ONDAM ( Objectif National des Dépenses Maladie ) est fixé à 2,4% alors que, de l’aveu de la commission des comptes de la Sécurité Sociale, 3,8% seraient nécessaires. De plus, pour la 1ère fois l’ ONDAM hospitalier sera plus faible que celui des soins de ville ( 2,3%) faisant passer les crédits de 76,2Mds€ en 2013 à 75 en 2014. Les difficultés des hôpitaux publics vont s’aggraver. Tous les CA des Caisses d’assurance maladie ont déjà refusé ce budget.
Malgré les promesses, la loi HPST n’est toujours pas abrogée et il ne se passe pas un mois sans qu’une structure hospitalière publique ne soit menacée. En même temps que l’offre de soins diminue, taxes, franchises, dépassements d’honoraires continuent de peser lourdement sur les malades quand, parallèlement, leur pouvoir d’achat recule (chômage, bas salaires, impôts…).

De ce fait, le nombre de personnes renonçant à des soins faute de moyens  a augmenté de 6% en 2013, atteignant 33% de la population.

Face à cette situation les luttes se développent. L’ARS (Agence Régionale de Santé) utilise de plus en plus le mensonge et les manœuvres pour réussir ses projets de casse comme à Paris et Nanterre.
– Hôtel-Dieu : fermeture des urgences décidée par l’AP-HP pour le 4-11-2013. Marisol Touraine annonce début juillet son report, les autres hôpitaux étant déjà saturés. Mais la directrice de l’AP-HP essaie de déménager le service clandestinement en août, opération que la mobilisation fait échouer. A la rentrée aucun poste d’interne n’est pourvu et le mois dernier l’ ARS donne l’ordre aux pompiers de ne plus amener de patients. Le ministère laisse faire. Mais la résistance continue.
– Hôpital de Nanterre : projet de restructuration élaboré collectivement par tous les intéressés, adopté au CA du 18 juin, en présence de représentants de l’ ARS et du Ministère, autoritairement remis en cause par un courrier de Mr Evin, Directeur de l’ ARS, le 9 août!
Cela  ne suffisant pas à dissuader les luttes, le pouvoir a recours à la répression dont le cas du Docteur Kierzek, directeur médical du SMUR de l’Hôtel- Dieu, démis de ses fonctions, est particulièrement symbolique.

A  ARGENTEUIL

Depuis près de 6 ans, notre Comité a mené de nombreuses luttes avec les usagers, les personnels, les syndicats, les élus et la population. Cela a permis d’obtenir des succès importants mais qui nécessitent une constante vigilance car la politique de santé mise en œuvre les remet en cause constamment.
En ce qui concerne le service de rythmologie cardiaque, le Comité d’organisation sanitaire et sociale s’est prononcé pour son  maintien à l’unanimité. Mais nous attendons avec vigilance la décision de Mr Evin et nous appellerons à réagir si, une nouvelle fois, il tentait de bafouer cet avis.
Le PLFSS 2014 frappera lourdement le budget de l’hôpital. Depuis le 1er septembre la pause déjeuner de certains personnels a été supprimée. La nouvelle baisse de crédit correspondrait, de l’aveu même du directeur, à la suppression d’une centaine de postes avec toutes les conséquences que cela entrainerait.

UN CRI D’ALARME NATIONAL

La situation s’est à ce point dégradée qu’un véritable cri d’alarme a été lancé par le Professeur Grimaldi et une dizaine de personnes qui ont été rejoints par des centaines de personnalités aux convictions diverses :
« Nous sommes en train de passer, sans débat démocratique, d’une logique de prise en charge solidaire pour tous à une logique d’assistance pour les plus pauvres et d’assurance pour les plus riches….
Les usagers et les professionnels de santé se mobilisent pour arrêter cette dérive qui sonne le glas de notre Sécurité Sociale universelle et solidaire, et contribue à creuser les inégalités sociales de santé. Nous demandons que s’ouvre un large débat citoyen, suivi d’un vote solennel de la représentation nationale. »
Lors de la dernière réunion de notre Comité , le constat s’était imposé que nous ne vivions pas dans un îlot fermé, mais que la défense de notre hôpital était indissociablement liée à la politique de santé nationale.
C’est pourquoi nous nous inscrivons dans la démarche de l’appel ainsi lancé. Nous organiserons un débat :

le 25 novembre prochain à 20h30 avec la participation  du Docteur Kierzek, du Docteur Prudhomme et de Jacqueline Fraysse, députée. Salle Gavroche à Bezons.

Un tract public sera envoyé et diffusé mi-novembre dans le maximum de lieux publics pour le préparer. Plus nous serons nombreux pour le distribuer, plus nous pourrons informer largement.
Pour votre ville, vous pourrez vous informer des points de rendez-vous auprès de :
Argenteuil :Nicole Pierès  06 11 69 77 84 ou Francis Gabouleaud  06 76 08 82 77
Bezons : Christiane Leser  06 84 33 66 41
Montigny-Herblay- La Frette : Alain Feuchot  06 87 72 02 33
Cormeilles : Alain Quiot  06 84 0130 02
Sannois : Pierre-Claude Monnier  06 81 88 22 83
Nous vous invitons à venir nombreux à ce débat, à inviter largement autour de vous et , pour ceux qui le peuvent à participer aux distributions organisées.
Ensemble, unis et déterminés, nous pouvons convaincre, rassembler, agir et gagner.
Comité de Défense de l’Hôpital d’Argenteuil et du Droit à la Santé pour Tous – Hôtel de Ville – 95870 BEZONS
Christiane Leser – 06 84 33 66 41 – christianeleser@wanadoo.fr
Publié dans Actualité nationale, Actualités régionales, Evènements, Invitation à une manifestation, Non classé | Laisser un commentaire

L’hôpital d’Argenteuil organise un débat sur les droits et devoirs des patients

bandeau_conf_mu_1311Le 22 octobre de 15h à 16h30, la Maison des usagers du Centre Hospitalier d’Argenteuil organise un débat sur le thème « Droits et devoirs du patient à l’hôpital, de la loi Kouchner à aujourd’hui ».

Droit à l’accès et à la qualité des soins, droit d’être informé et de participer aux décisions, consentement et expression des souhaits, respect de la vie et de l’intimité, règlement des litiges et représentation des usagers… autant de notions abordées lors de l’événement.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Soutien en ligne au Dr Kierzek responsable médical du SMUR l’Hôtel-Dieu

Pour signer la pétition en ligne et venir en soutien au Dr KIERZEK, rendez-vous à cette adresse :

http://www.petitions24.net/soutien_au_dr_kierzek_responsable_medical_du_smur_lhotel-dieu

Publié dans Evènements, Motions et Pétitions | Laisser un commentaire

Finies les vacances, l’action reprend : LA SANTE UN ENJEU VITAL

TRACT SEPTEMBRE 2013

PETITION G KIERZEK

Bonjour et bonne rentrée à tous.

Malheureusement cette rentrée se fait sous le signe de l’aggravation des difficultés rencontrées par la population : chômage, pouvoir d’achat, impôts, retraites, Sécurité sociale…. Le budget 2014 proposé au Parlement dans les jours qui viennent va frapper lourdement les services publics et la santé ne sera pas épargnée, sous prétexte de résorber une dette dont une bonne partie est illégitime, ayant servi essentiellement à gonfler les bénéfices des banques et les dividendes des actionnaires. La cour des comptes vient de relancer l’attaque contre le « déficit » de la Sécu et , outrepassant son rôle, demande même la fin du remboursement des lunettes et des prothèses auditives (déjà si peu remboursées). A quand les dents ? Il est grand temps de mettre un coup d’arrêt au démantèlement de la protection sociale. Alors jouons le jeu et apportons notre contribution à cette bataille. De même il est important d’apporter notre solidarité aux batailles emblématiques et cruciales des maternités des Lilas et des Bleuets, ainsi qu’à celle de l’Hôtel-Dieu et de refuser la répression et les atteintes à la liberté d’expression. Le 22 septembre, comme chaque année depuis 5 ans, notre Comité de Défense disposera d’un stand sur la Foire de Bezons, rue Édouard Vaillant. Nous souhaitons que tous ceux qui le peuvent viennent y passer un moment pour rencontrer la population, informer sur notre activité, débattre et échanger, mieux nous connaître. Vous trouverez ci-joint un tract qui sera distribué à cette occasion. Est jointe également la pétition de soutien au docteur Kierzek que vous pouvez imprimer et faire signer autour de vous et envoyer largement à votre carnet d’adresses. J’espère vivement vous rencontrer dimanche.

Cordialement, Christiane Leser.

Publié dans Actualité nationale, Actualités département, Actualités régionales, Documents de campagnes, Motions et Pétitions, Non classé | Laisser un commentaire

UNE MANIFESTATION PASSEE SOUS SILENCE

Le 15 juin dernier, à l’appel du collectif « Notre santé en danger » des délégations de toute la France ont manifesté à Paris pour exiger une autre politique de santé publique répondant aux besoins de toute la population. Sans doute n’en avez-vous pas beaucoup entendu parler car les médias ont été singulièrement plus discrets sur cette manifestation que sur certaines autres.

Notre Comité y participait tout naturellement parce qu’il partage cette exigence et qu’il est inquiet. Aujourd’hui les déremboursements, forfaits et franchises médicales, ça continue! Les déserts médicaux, renoncements aux soins pour des raisons financières, d’attente ou d’éloignement, ça continue! les fermetures d’établissements et de services hospitaliers, de maternités, de centres de santé, de centres IVG, centres de Sécu, ça continue!

Notre région n’est pas épargnée avec le démantèlement de l’Assistance publique, en particulier l’Hôtel-Dieu particulièrement emblématique, mais aussi Beaujon, Bichat, Saint-Antoine, Nanterre…., maternités des Lilas et des Bleuets, Poissy-Saint-Germain, Maisons-Laffite, Mantes, Montreuil, Fontainebleau,  Montfermeil…

Dans le Val d’Oise des menaces  pèsent sur tous les hôpitaux en cours de regroupement dans des « communautés hospitalières » et le projet de fusion Argenteuil-Eaubonne-Montmorency n’est toujours pas abandonné.

UNE RÉUNION IMPORTANTE DE NOTRE COMITÉ

Ces inquiétudes ont été au centre de la réflexion de notre dernière assemblée. Mme PRIO a rappelé que, depuis 5 ans, nous avons obtenu un certain nombre de victoires : subventions exceptionnelles pour équilibrer le budget, maintien de la radiothérapie et de la rythmologie cardiaque… Mais ces acquis sont constamment remis en cause.

C’est ainsi que la réduction systématique des budgets hospitaliers fait que l’hôpital d’ Argenteuil est confronté fin 2012 à un nouveau déficit de 2,5 M€. Un nouveau « plan de retour à l’équilibre » a donc été imposé pour 2013 qui frappe évidemment les personnels et en conséquence les usagers.

Il a fallu  relancer une importante bataille, rassembler 12000 signatures et manifester au ministère pour empêcher la fermeture de la radiothérapie. Le problème de la cardiologie est à nouveau posé.

De même le financement des tranches suivantes de la reconstruction de l’hôpital n’est pas assuré.

Mme LESER a ensuite présenté le rôle essentiel de la protection sociale et en particulier de la Sécu pour permettre l’accès aux soins de tous. Nous serons amenés à y revenir car une réforme de la protection sociale est en projet. Malheureusement, depuis 1958, toutes les réformes ont remis en cause le niveau de couverture sociale de la population augmentant année après année la charge financière pour les assurés. Et, alors que s’engage le débat budgétaire 2014, la nouvelle réduction prévue du budget de la santé et de la protection sociale ne peut que nous inquiéter.

Puis Mr LOYER a présenté le rôle essentiel des Centre de Santé pour répondre au besoin de soins de premier recours de la population.  Les centres de santé sont des structures sanitaires de proximité assurant des soins sans hébergement, des actions de santé publique ainsi que des actions de prévention, d’éducation pour la santé, d’éducation thérapeutiques des patients et des actions sociales, des  formations pour des personnels de santé. Ils élaborent un projet de santé incluant des dispositions pour favoriser l’accessibilité, la coordination des soins et le développement d’actions de santé publique. Ils pratiquent le tiers payant et permettent aux patients de ne faire aucune avance d’argent. Les médecins sont salariés et aucun dépassement d’honoraires ne peut être pratiqué.

Le financement des soins est financé à l’acte au tarif du secteur 1. Les autres actions ne sont pas financées du tout alors que le seul tiers-payant coûte 4€ par acte. Seules les actions de prévention sont financées, seulement à 50%, et doivent être renégociées chaque année.

Autrement dit aucun Centre de Santé ne peut équilibrer son budget sans un engagement financier important des municipalités soucieuses de l’accès aux soins de leur population.

Il ne faut pas les confondre avec les Maisons de Santé. Celles-ci sont des structures qui regroupent des praticiens libéraux qui n’ont ni obligation de tiers-payant, ni obligation tarifaire. Elles peuvent participer à des actions de santé publique, de prévention et d’éducation et obtiennent dans ce cas des financements qui sont refusés aux centres de santé. De plus des pressions importantes sont exercées sur les collectivités territoriales pour qu’elles financent ces structures privées sous diverses formes (locaux, aides diverses…)

En conclusion, notre Comité constate qu’il ne peut y avoir aucun progrès pérenne sans abrogation de la loi Bachelot, arrêt d’une politique de privatisation et de marchandisation de la santé. Il est nécessaire d’ élaborer démocratiquement une grande loi progressiste répondant aux besoins de la population. Il faut cesser de considérer la santé comme un coût mais comme un investissement pour l’avenir. Pour souligner ce lien incontournable entre la défense de notre hôpital et la politique de santé nationale, nous avons décidé de compléter le nom de notre comité qui devient :

COMITÉ DE DÉFENSE DE L’HÔPITAL D’ARGENTEUIL ET DU DROIT A LA SANTÉ POUR TOUS

L’AVENIR DE LA CARDIOLOGIE

En ce qui concerne la rythmologie, le volet hospitalier du nouveau Plan Régional de Santé prévoit 1 ou 2 autorisations pour le Val d’Oise, laissant ainsi toute latitude à l’ARS de décider arbitrairement. Alors qu’en Ile de  France il est attribué une autorisation pour 600 000 habitants, il serait inconcevable que notre département soit victime de discrimination, d’autant plus qu’il présente un taux de mortalité prématurée par maladies cardio-vasculaires plus élevé que la moyenne régionale, particulièrement dans notre bassin de population.

En 2011, nous avions obtenu de haute lutte le maintien de ce service créé à la demande même de l’ARH. L’autorisation était assortie d’une demande d’aide au développement du service de Pontoise . Cet engagement a été tenu. La qualité du service d’Argenteuil est unanimement reconnue. Il est donc légitime que les 2 services soient confirmés. L’inspection de cardiologie a donné un avis très favorable Le seuil minimum de patients imposé est largement dépassé et la quasi totalité d’entre eux habitent le territoire d’intervention de l’hôpital, ce qui témoigne d’un véritable besoin. Pourtant il semble que l’ARS souhaite ne donner qu’une seule autorisation, à Pontoise. Le Conseil de surveillance du 20 juin a adopté à l’unanimité une motion exigeant le maintien de la rythmologie.

Il faut savoir que la disparition de ce service fragiliserait la cohérence d’ensemble de la cardiologie et contraindrait les patients à des déplacements onéreux et fatigants.

Les habitants de nos villes n’accepteront pas d’être traités en parias. Ils exigent d’être respectés et de bénéficier des mêmes services que les autres habitants d’Ile de France.

Soyons prêts à nous mobiliser dès la rentrée…

En attendant prenez des forces!

BONNES VACANCES A TOUS

Publié dans Actualités département, Actualités régionales, Information de l'Hôpital | Laisser un commentaire

APPEL POUR LE 15 JUIN 2013

La Santé, l’Action sociale,

la Protection sociale malade des plans d’austérité !

IL EST URGENT D’AGIR  !

15 JUIN 2013 à 13h00 Place de la Bastille, direction Nation

Chaque jour, de plus en plus de gens renoncent aux soins, les droits sociaux sont bafoués, les prises en charge du handicap et de la perte d’autonomie deviennent inaccessibles.

Parce que nous refusons :
– Les suppressions d’emplois, la dégradation des conditions de travail qui mettent sous pression les professionnels et aggravent les délais d’attentes et les conditions d’accueil et de soins
– L’étranglement financier des structures
– Les restructurations, les fermetures d’établissements et de services hospitaliers, sociaux et médicosociaux
– Les déserts médicaux
– La marchandisation de la santé et du social
– Les dépassements d’honoraires, les franchises, les déremboursements et les forfaits
– Les prédateurs financiers qui spéculent sur la santé et le vieillissement de la population au détriment des usagers et des conditions de travail des salariés.

Nous exigeons :
– Un grand service public de la santé et de l’action sociale.
– Le retour à une protection sociale, ouverte à toute la population, basée sur le principe « chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins »
– Une réponse à tous les besoins sociaux pour mettre fin à toutes les formes d’exclusion
– L’accès à des soins de qualité pour toutes et tous partout de façon permanente
– L’arrêt immédiat des restructurations et fermetures pour en finir avec la loi HPST *
– La défense et l’amélioration des statuts et des conventions collectives
– Des emplois plus nombreux et qualifiés répondant aux besoins

Nous appelons à participer massivement à la manifestation nationale unitaire à Paris le samedi 15 juin,

Toutes et tous ensemble
Pour un financement de la protection sociale et de la sécurité sociale à la hauteur des besoins, pour un grand service public de santé et d’action sociale!

Organisations signataires, membres de Notre Santé en Danger : Act Up-Paris, Act Up-Sud Ouest, Association des médecins urgentistes de France, ATTAC France, Coordination des Associations pour le Droit à Avortement et à la Contraception, Collectif 20°-Tenon, Comité de soutien au Dr Poupardin, Convergence des collectifs de défense et de développement –des services publics, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Coordination Santé Solidarité Gironde, Femmes égalité, Femmes solidaires, La santé n’est pas une marchandise, Manifeste des médecins solidaires, Réseau éducation populaire, Résistance sociale, Union Nationale des Retraités et Personnes Agées, Union Nationale des Groupements Mutualistes Solidaires, Fédération CGT santé et action sociale, Fédération Sud santé sociaux, Sud santé AP-HP, Syndicat de la médecine générale, Syndicat National des Chirurgiens-Dentistes de centre de santé, Union fédérale Sud protection sociale, Union Syndicale des Médecins de centre de santé, Union syndicale de la psychiatrie, Union syndicale Solidaires
Avec le soutien des organisations, membres de Notre Santé en Danger : Alternatifs, Alternative libertaire, Fédération pour une alternative sociale et écologique, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti communiste des ouvriers de France, Parti de Gauche, République et socialisme.

Publié dans Actualité nationale, Actualités département, Actualités régionales, Evènements, Invitation à une manifestation, Non classé | Laisser un commentaire